Agissons pour notre planète.

Le jardin produit quantité de résidus: déchets de tonte et de taille, feuilles mortes, certains déchets de cuisine, transformez ces déchets en compost et vous obtiendrez un engrais et un amendement de qualité. Pour une surface de 500 m2, un composteur de 1 m3 suffit. Au bout de 4 à 6 mois, l'amendement est prêt, il ressemble à du terreau.

Les engrais chimiques se synthèse sont à éviter. Il vaut mieux préférer des engrais organiques, issus du recyclage de diverses matières végétales ou animales pour apporter les sels minéraux aux plantes de manière progressive.

Faire de la prévention contribue à éviter les attaques de parasites ou de maladies, placer un collier à glu autour du tronc de chaque arbre fruitier, les insectes seront piégés. Déposer des pièges à limaces ou des barrières de cendres autour des jeunes cultures, tendre des voiles fins sur les cultures sensibles à la mouche, cela signifie que l'on aura moins à traiter par la suite.

J'organise la rotation des cultures de légumes. Les plantes potagères sont classées en 4 catégories aux besoins nutritifs spécifiques: les légumes graines, les légumes feuilles, les légumes racines et les légumes fruits.

La rotation la plus simple consiste à diviser le potager en quatre parties qui accueilleront chaque année une catégorie de légumes différents. Cette rotation permettra ainsi d'alterner les familles de plantes et de diminuer les risques de propagation de certains parasites et maladies restés dans le sol près de leurs hôtes favoris. La rotation des cultures évite au sol de s'épuiser.

Certaines plantes potagères poussent mieux en compagnie d'espèces particulières de fleurs ou de légumes. Certaines ont la particularité d'éloigner les parasites des végétaux cultivés dans leur voisinage. Vous retrouverez les plantes et fleurs amies ou ennemies dans chaque mode de culture de nos variétés. Les plantes très parfumées tels, l'oignon, l'oeillet d'inde, l'ail, le romarin, repoussent nombre de parasites perturbés par leur odeur.

Arroser à l'eau de pluie. Des économies qui tombent du ciel. Pour une maison de 150m2 au sol, vous pouvez récoltez jusqu'à 7000 litres d'eau de pluie par an. Celle-ci pauvre en sels minéraux, sans chlore ni fluor, plus douce que l'eau du réseau souvent calcaire et chlorée, et de plus à température ambiante est idéale pour les plantes.

Au jardin en Juin:

Semer: En place, haricots verts et à grains, laitues d'été, chicorées, radis, carottes d'hiver, betteraves rouges, cerfeuil, radis, les fleurs bisannuelles; pensées, oeillets de poête, oeillets des fleuristes, lupins etc.... Repiquer les laitues, choux. Tuteurer les tomates, les piments, les aubergines.

Planter les courges, potirons, concombres, cornichons, tomates, aubergines, piments, melons, les bulbes à fleurs lorsque tout risque de gelée est écartée. Installer le thym, la sarriette et le basilic au jardin, en jardinière, sur le balcon.

Récolter: Laitues, choux verts, navets, radis, épinard hybride, pois, carottes, persil, basilic, pommes de terre hâtives.

Protéger: Contre la mouche mineuse du poireau, de la carotte, les recouvrir d'un voile anti-insectes. Il existe également des pièges à phéromones à installer à proximité de ces cultures. Surveiller l'invasion des doryphores dans les pommes de terre et un début de mildiou après une forte pluie.

Préparer: Installer dans les fruitiers des pièges à phéromones. Biner au potager entre les rangs pour casser la croûte en surface et apporter un engrais spécifique aux différentes familles de légumes.